Société de Pharmacie de Bordeaux
 NORMES INTERNATIONALES DES PARAMÈTRES BIOLOGIQUES par Alain RUFFIÉ, 25 novembre 2004
menu
actu1  Normes en hématologie

PDF

actu2  Normes de biochimie et enzymologie
actu3  Quelques normes en hormonologie
actu4  Description de quelques paramètres biologiques

PDF




 NORMES EN HÉMATOLOGIE
menu

  0 - 7 j 7 - 15 j 15 j - 2 mois 2 - 6 mois 6 mois - 1 an
 Leucocytes G/l 9 - 25 8 - 20 7 - 19 7 - 17 6 - 16
 Érythrocytes T/l 4,3 - 5,7 4,2 - 5,4 3,4 - 4,6 3,2 - 4,8 3,7 - 4,8
 Hémoglobine g/dl 15,5 - 21,5 15,5 - 20,5 12 - 16,5 10,4 - 12,2 10,5 - 13
                   Mmol/l 9,6 - 13,3 9,6 - 12,7 7,4 - 10,2 6,4 - 7,6 6,5 - 8,0
 Hématocrite % 47 - 68 47 - 65 37 - 49 30 - 36 33 - 39
 VGM fl 110 - 125 109 - 121 98 - 112 80 - 96 70 -86
 TCMH pg 35 - 40 35 - 39 33 - 37 24 - 34 24 - 30
 CCMH g/dl 30 - 34 30 - 34 30 - 34 32 - 36 28 - 36
 CV des GR %          
 Plaquettes G/l 200 - 500 200 - 400 150 - 400 150 - 400 150 - 400
 VPM fl          
 PN G/l 5 - 17 2 - 7,5 2 - 7 2 - 6 2,5 - 6,5
 Lympho G/l 2 - 11 2,5 - 8,5 4 - 11 4 - 10 3 - 9
 Mono G/l 0,2 - 1,8 0,2 - 1,5 0,2 - 1,3 0,2 - 1 0,2 - 1
 PE G/l 0,1 - 0,6 0,1 - 0,6 0,1 - 0,6 0,1 - 0,6 0,1 - 0,6
 PB G/l 0 - 0,15 0 - 0,15 0 - 0,15 0 - 0,15 0 - 0,15
 Réticulocytes % 1,8 - 4,5 0,5 - 1,5 0,3 - 1,2 0,5 - 1,5 0,3 - 0,8
 Réticulocytes G/l 70 - 200 20 - 80 20 - 80 20 - 80 25 - 75

 

  1 - 3 ans 3 - 6 ans 7 - 10 ans homme femme
 Leucocytes G/l 5,5 - 15 5 - 13 4,5 - 11 4 - 10 4 - 10
 Érythrocytes T/l 3,7 - 5 4 - 5,2 4 - 5,4 4,5 - 5,5 4 - 5
 Hémoglobine g/dl 11 - 13 12 - 14 12 - 14,5 13 - 17 11,5 - 15
                   Mmol/l 6,8 - 8,0 7,4 - 8,7 7,4 - 9,0 8,0 - 10,5 7,1 - 9,3
 Hématocrite % 33 - 39 36 - 44 37 - 45 40 - 54 37 - 47
 VGM fl 70 - 86 74 - 88 77 - 91 82 - 98 82 - 98
 TCMH pg 24 - 30 24 - 30 24 - 27 27 - 32 27 - 32
 CCMH g/dl 28 - 33 28 - 33 30 - 35 32 - 37 32 - 37
 CV des GR %       11 - 15 11 - 15
 Plaquettes G/l 150 - 400 150 - 400 150 - 400 150 - 400 150 - 400
 VPM f/l       7,2 - 11,1 7,2 - 11,1
 PN G/l 2 - 6,5 2 - 6 2 - 6 2 - 7,5 2 - 7,5
 Lympho G/l 2,5 - 8,5 2 - 6 2 - 5 1 - 4 1 - 4
 Mono G/l 0,2 - 1 0,2 - 0,8 0,2 - 0,8 0,2 - 1 0,2 - 1
 PE G/l 0,1 - 0,6 0,1 - 0,5 0,1 - 0,4 0 - 0,4 0 - 0,4
 PB G/l 0 - 0,1 0 - 0,1 0 - 0,1 0 - 0,2 0 - 0,2
 Réticulocytes % 0,3 - 0,8 0,2 - 0,8 0,2 - 0,8 0,5 - 1,5 0,5 - 1,5
 Réticulocytes G/l 25 - 75 25 - 75 25 - 75 25 - 75 25 - 75

G/l : 3,5 Gigas/l correspondent à 3500 / mm3

T/l : 4,2 Trillions/l correspondent à 4 200 000 / mm 3

VGM : Volume Globulaire Moyen

TCMH : Teneur Moyenne en Hémoglobine

CCMH : Concentration Moyenne en Hémoglobine

CV : Concentration des Volumes globulaires

VPM f/l : Volume Plaquettaire Moyen fento/l

PN, Lympho, Mono, PE, PB : Polynucléaires Neutrophiles, Lymphocytes, Monocytes, Éosinophiles, Basophiles

 

Vitesse de sédimentation chez l'homme adulte :

       après 1 heure 12 mm : < 10

       après 2 heures 36 mm : < 20





 NORMES DE BIOCHIMIE ET ENZYMOLOGIE
index

 Urée a mMol/l 2,5 - 7,5
  a / 16,66 g/l 0,15 - 0,45
 Créatinine a 然ol/l 60 - 120
  a / 8,8 mg/l 6,8 - 13,6
 Acide urique a 然ol/l 165 - 390
  a / 5,95 mg/l 28 - 65
 Glucose à jeun a mMol/l 3,6 - 5,8
  a / 5,55 g/l 0,65 - 1,05
 Acide lactique   mMol/l 0,6 - 2,20
 Protides totaux   g/l 65 - 80
 Ammoniaque   然ol/l

12 - 47

 Chlorures potentiométrie directe mMol/l 98 - 107
 Sodium potentiométrie directe mMol/l 136 - 146
 Sodium globulaire   mMol/l GR 13 - 26
 Potassium potentiométrie directe mMol/l 3,6 - 5,0
 Potassium globulaire   mMol/l GR 80 - 140
 Bicarbonates - CO2T potentiométrie directe mMol/l 22 - 30
 Calcium   mMol/l 2,10 - 2,55
 Phosphore     mMol/l 0,81 - 1,50
 Magnésium   mMol/l 0,70 - 1

Cholestérol et fractionnement

 Cholestérol total a mMol/l 3,2 - 5,8
 Triglycérides b mMol/l 0,4 - 1,82
 Cholestérol HDL c mMol/l 1,03 - 2,2
  c/2,58 g/l 0,4 - 0,9
 Cholestérol VLDL d mMol/l 0,6 - 1,1
  d/2,58 g/l 0,2 - 0,4
 Cholestérol LDL e mMol/l 2,6 - 4,1
  e/2,58 g/l 1,0 - 1,6
 Rapport CT total / CT HDL f = a/b   < 3,5

Le risque athérogène croît avec l'augmentation du rapport CT total / CT HDL

risque faible : 3,5 - 5,0

risque modéré : 5,0 - 6,5

risque élevé : > 6,5

Calculs :

si b < 4,57 mMol/l (triglycérides) : d = b x 0,4525  et  e = a / (c + d)

si b > 4,57 mMol/l (triglycérides) : e est dosé  et  d = a / (c + e)

 Bilirubine totale   然ol/l < 22  
 Bilirubine conjuguée (directe)   然ol/l 0 - 5  
 Bilirubine libre (conjuguée)   然ol/l 0 - 19  
 Transaminase ASAT / TGO   UI/l à 37°C < 40 (31 femme, 35 homme)
    à 25°C < 23  
 Transaminase ALAT / TGP   UI/l à 37°C < 45 (34 femme)
          à 25°C < 25  
 Phosphatases alcalines   UI/l à 37°C 38 - 126 (34 femme)
           à 25°C 65 - 214  
 Gamma glutamyl transpeptidase   UI/l à 37°C 10 - 50 (38 femme, 35 homme)
           à 25°C 4 - 26  
 Lacticodeshydrogénase (LDH)   UI/l à 37°C 190 - 430 (248)
           à25°C 80 - 240  
 Créatinine phosphokinase totale (CPK)   UI/l à 37°C 30 - 170 (145 femme)
          à 25°C < 88  
 Créatinine phosphokinase Isoenzyme MB (CKMB)   UI/l à 37°C < 20  
           à 25°C < 10  
 Troponine Ic (Vitros ECI)   痢/l < 0,1  
 Valeur prédictive positive de l'IDM   痢/l > 1  
 Myoglobine (Néphélemétrie Behring)   痢/l < 110  
 Amylase   UI/l à 37°C < 120  
 Lipase     < 200  
 C Réactive Protéine CRP   mg/l < 12  
 Fer a'= a 然ol/l 8,0 - 30,0  
    痢/100 ml 44,7 - 167,6  
Saturation de la sidérophiline        
 Fer a 然ol/l    
 Transferrine b g/l    
      Capacité de liaison au fer c = b x 25 然ol/l 36 - 72  
      Coefficient de saturation d = (a / c) x 100 % 20 - 60  
Ferritine (Vitros ECI)        
      0 - 2 mois   痢/l 50 - 500  
      2 - 6 mois   痢/l 30 - 200  
      6 mois - 15 ans   痢/l 10 - 100  
      Femme > 15 ans   痢/l 15 - 200  
      Homme > 15 ans   痢/l 20 - 300  
         
 Ferritine érythrocytaire (Vitros ECI)   ag/cellule   3 - 24 femme
6 - 36 homme
 Hémoglobine plasmatique   然ol/l < 2,4  




 QUELQUES NORMES EN HORMONOLOGIE
index

Cortisol

  âge (ans) nMol/l 痢/l
  1 et moins 220 - 630 80 - 230
  2 - 8 220 - 300 80 - 110
  9 - 11 220 - 410 80 - 150
  12-16 220 - 410 80 - 150
 Valeurs de référence 17 et plus    
 en fonction du nycthémère  à 8 h 410 - 685 150 - 250
   à 12 h 275 - 550 100 - 201
   à 14 h 250 - 410 91 - 150
   à 15 h 190 - 330 69 - 120
   à 16 h 135 - 250 49 - 91
   à 17 h 110 - 220 40 - 80
   à 18 h 80 - 190 29 - 69
   à 19 h 55 - 165 20 - 60
   à 24 h 25 - 110 9 - 40

TSH

  mU/l
  0,3 - 5
 Zone de certitude de l'euthyroïdie 0,30 - 2,80

Thyroglobuline

  µg/l
  <= 48

Thyroxine libre

    pMol/l ng/l
    9 - 22 6,9 - 16,9

Triiodothyronine libre

    pMol/l ng/l
    2,5 - 5,8 1,6 - 3,8

Prolactine

 Sexe âge (ans) 痢/l MUI/l
 masculin 16 ou moins 1 - 15 21 - 317
  17 et plus 3,5 - 15 74 - 317
 féminin 7 ou moins 1 - 7 21 - 148
  8 - 15 2 - 15 42 - 317
  16- 59 4 - 20 84 - 422
  60 et plus 3,5 - 15 74  - 317

FSH

 Sexe âge (ans)   UI/l
 masculin 9 ou moins   0 - 3
  10 - 12   2 - 5
  13 - 16   3 - 8
  17 et plus   3 - 10
 féminin 8 ou moins   0 - 3
  9 - 10   1 - 5
  11- 12   1 - 7
  13- 14   2 - 8
  15 et plus    
  en dehors de la phase ovulatoire   3 -10
  ménopause   20 - 220

Testostérone

 Sexe âge (ans) nMol/l 痢/l
 masculin 4 ou moins 0,15 - 0,26 0,04 - 0,08
  5 - 9 0,18 - 1,55 0,05 - 0,45
  10 - 11 0,7 - 6,9 0,20 - 2,00
  12 2,8 - 10,3 0,81 - 2,99
  13 - 14 6,9 - 20,7 2,00 - 6,00
  15 - 16 11 - 34,6 3,19 - 10,03
  17 - 49 15,5 - 41,5 4,50 -12,04
  50 - 59 10,5 - 31 3,05 - 8,99
  60 - 69 7 - 24 2,03 - 6,96
  70 - 79 3,5 - 20,6 1,02 - 5,97
  80 et plus 3,5 - 17,4 1,02 - 5,05
 féminin 8 ou moins 0,16 - 0,33 0,05 - 0,10
  9 - 10 0,16 - 0,7 0,05 - 0,20
  11- 13 0,4 - 1,2 0,12 - 0,35
  14 - 15 0,7 - 2,1 0,20 - 0,61
  16 - 59 0,7 - 2,4 0,20 - 0,70
  60 - 69 0,5 - 1,8 0,15 - 0,52
  70 0,3 - 1,7 0,09 - 0,49
  70 et plus 0,3 - 1,4 0,09  - 0,41

Delta 4 androstènedione

 Sexe âge (ans) nMol/l 痢/l
 masculin 8 ou moins 0,2 - 1,7 0,07 - 0,45
  9 - 14 0,6 - 4,8 0,16 - 1,25
  15 et plus 2,5 - 12,5 0,7 - 3,25
 féminin 8 ou moins 0,2 - 0,6 0,07 - 0,21
  9 - 10 0,2 - 1,5 0,07 - 0,4
  11 - 12 1,5 - 3,7 0,4 - 1,0
  13 - 15 2,5 - 8 0,65 - 2,2
  16 - 59 2,5 - 12,5 0,65 - 3,25
  60 et plus 0,8 - 4,9 0,2 - 1,4

DHEA sulfate (sulfate de déhydroépiandrostérone)

 Sexe

âge (ans) nMol/l 痢/l
 masculin moins de 3 0,14 - 0,49 51 - 180
  4 - 7 0,14 - 1,09 51 - 400
  8 - 9 0,54 - 2,72 198 - 999
  10 - 12 0,54 - 4,08 198 - 1499
  13 0,82 - 5,44 301 - 1999
  14 1,09 - 7,89 400 - 2899
  15 1,36 - 8,17 500 - 3001
  16 - 59 2,18 - 10,34 801 - 3799
  60 - 69 1,63 - 7,62 599 - 2799
  70 - 79 0,95 - 2,72 349 - 999
  80 et plus 0,41 - 2,45 151 - 900
 féminin 8 ou moins 0,06 - 0,68 22 - 250
  9 - 10 0,14 - 3 51 - 1102
  11- 13 0,82 - 4,9 301 - 1800
  14 - 15 1,09 - 7,62 400 - 2799
  16 - 59 1,63 - 8,17 599 - 3001
  60 - 69 0,27 - 5,44 99 - 1999
  70 - 79 0,22 - 3,27 81 - 1201
  80 et plus 0,14 - 1,63 51 - 599



 DESCRIPTION DE QUELQUES PARAMÈTRES BIOLOGIQUES
index

TROPONINE Ic Normes (selon automates)
C’est un témoin biologique idéal de l’infarctus du myocarde (IDM) : il peut se détecter précocement (en 2 à 4 heures) et reste élevé 5 à 9 jours après le début des lésions myocardiques. Il est spécifique du muscle cardiaque (même en cas de lésions musculaire ou rénales associées) et peut être proposé comme un marqueur de la stratification du risque. < 0,35 ng/ml
Indications  
• diagnostic précoce de l’IDM
• angor instable et micro-infarctus
• infarctus péri-opératoire après chirurgie, vasculaire ou non
• suivis de reperfusion
 

CPK (créatine phosphokinase) Normes (selon automates)
Les CPK sont des enzymes cellulaires qui participent au transfert d’énergie dans la cellule. Ce sont des dimères dont il existe trois types : MM, MB, BB, appelés isoenzymes.
Lors d’un IDM, l’activité sérique des CPK totales commence à augmenter entre la 4e et la 8e heure, atteint son pic vers la 24e heure et reste élevée pendant 1 à 3 jours, avec un retour à la normale vers le 3e jour.
Le seuil diagnostic est de 6 à 12 U/l ou de 5 à 10 % de l’activité des CPK totales pour le dosage par immunoinhibition et de 5-8 ng/ml pour le dosage pondéral.

CPK-MB  
L’isozyme MB représente 10 à 40 % des CPK présentes dans le myocarde. Au cours de l’infarctus du myocarde, le taux de CPK-MB augmente dans le sang et s’élève 2 à 6 heures après le début de la douleur, est maximum environ 20 heures plus tard et revient à la normale en 48 à 72 heures. Le suivi de ce taux est un excellent marqueur pour apprécier l’évolution de l’infarctus et l’efficacité des traitements.  

MYOGLOBINE Normes (selon automates)
La myoglobine est une protéine de faible poids moléculaire issue de l’hème des cellules musculaires. Elle constitue un marqueur de nécrose cellulaire irréversible dont le taux sérique augmente précocement après le début de l’infarctus (dans les 3 à 6 heures qui suivent le début d’un IDM) et le pic d’activité est atteint en 6 à 8 heures.
Son intérêt se situe aussi dans le suivi de l’évolution de l’IDM pour apprécier l’ampleur de la nécrose myocardique ou pour percevoir l’apparition éventuelle d’une nouvelle extension de l’infarctus. Elle représente un marqueur utile dans le suivi de l’efficacité d’un traitement thrombolytique.
> 70 µg/l
NB : sa cardiospécificité est très faible puisqu’elle s’élève en cas de pathologie musculaire et d’insuffisance rénale.  
Remarques  
On a tendance aujourd’hui à privilégier le couple myoglobine - troponine pour le diagnostic de l’infarctus du myocarde. Les CK et CKMB restent encore utilisées à un degré moindre depuis l’avènement des troponines qui présentent une très grande spécificité et une cinétique plus longue (10 à 12 jours) que celle de la CK, avec un intérêt pour un diagnostic pronostic.  

BNP (brain natriuretic peptide)  
Indications de dosage  
Le dosage du BNP semble être considéré actuellement comme un marqueur utile des fonctions du myocarde. Son dosage permettrait :
• la discrimination entre une insuffisance cardiaque et une maladie pulmonaire, un dépistage précoce de l’insuffisance cardiaque
• l’exclusion d’une dysfonction ventriculaire significative
• le suivi de l’effet d’un traitement chez les patients avec une décompensation cardiaque. La mesure du BNP entre le 1e et le 4e jour après un infarctus apporte des informations quant au pronostic (si BNP > 80 ng/l, grande probabilité de décès ou de développement d’une nouvelle insuffisance cardiaque)
• le pronostic de la mort subite de l’insuffisant cardiaque
• la détermination de la gravité, de l’hypertrophie.
Pour une valeur seuil de 100 pg/ml, le dosage du BNP permet le dépistage de l’ICG avec une sensibilité de 80 à 95 % et une spécificité de 80 à 90 %. La confirmation par échographie cardiaque demeure cependant nécessaire.
Toutefois, le BNP n’est pas un marqueur spécifique de l’insuffisance cardiaque gauche car le ventricule droit soumis à une hyperpression (embolie pulmonaire, bronchite chronique) sécrète également ce marqueur. Il peut être également augmenté en cas de valvulopathies, hypertension artérielle pulmonaire primitive, cirrhose hépatique, hyperthyroïdie, maladie de Cushing, insuffisance rénale, hypoxie et tumeurs cérébrales.
 

HbA1c ou hémoglobine glycosylée / glyquée Normes (selon automates)
L’hémoglobine glyquée issue de la réaction entre l’hémoglobine et le glucose se forme et s’accumule dans les hématies pendant 120 jours environ (durée de vie d’une hématie).
Le dosage de l’HbA1c peut être considéré comme l’examen fondamental, capital à réaliser dans la surveillance d’un diabétique. Il faut exiger un contrôle trimestriel de son taux chez tout diabétique, insulino-dépendant ou non. Cependant, il ne dispense pas des dosages réguliers de la glycémie pré- et postprandiale. La quantité d’hémoglobine glyquée représente la valeur intégrée de la glycémie des 6 à 8 semaines précédentes.
Valeurs normales : 2 à 6 % de l’hémoglobine totale
NB : la chromatographie liquide haute performance (HPLC) reste la meilleure technique.  

CDT (carbohydrate-deficient transferrin ; transferrine désialylée) Normes (selon automates)
La CDT apparaît comme un outil de choix pour le diagnostic précoce des consommateurs à risque (sensibilité > 85 %, spécificité > 90 %), pour le dépistage des alcoolodépendants à GGT normales (25 %) ainsi que pour le suivi du maintien de l’abstinence et le diagnostic des rechutes. Des variants génétiques de la transferrine peuvent entraîner des faux positifs (< 1 % en France). femme < 26 UI/l
homme < 20 UI/l



menu