Société de Pharmacie de Bordeaux
HALLOWEEN  par Alain BADOC, 5 novembre 2007
menu

La fête d’Halloween (halloween en français, l'halloween au Québec) a lieu dans la nuit du 31 octobre au premier novembre, jour de la Toussaint. Halloween vient de All Hallow’s Eve, c’est-à-dire la veille de la Toussaint. C’est une fête populaire aux États-Unis et aux Canada et depuis peu en Europe. Elle est arrivée massivement en France vers 1997, a culminé en 2000 et a perdu de son impact à partir de 2005. L'église catholique a cherché à contrer cette fête païenne en 2002 par les Holy wins (ce qui est saint est victorieux).

À cette date, on est à mi-chemin entre l'équinoxe d'automne, où nuit et jour sont de même durée, et le solstice d'hiver, nuit la plus longue dans l'hémisphère nord.

Le soir du 31 octobre, les enfants se déguisent en fantômes, squelettes, monstres, vampires ou sorcières et font le tour de leur quartier en quémandant argent, fruits ou friandises, une courge lanterne à la main. Ils peuvent s'exclamer « Trick or treat ! » (des friandises ou un mauvais tour ! ) ou simplement « Halloween ! ». Ils peuvent aussi récolter de l'argent pour une bonne œuvre. Les enfants sont d'autant plus récompensés que leur costume et leur performance sont appréciés. Les maisons sont décorées de chauves-souris, hiboux, corbeaux, vautours, personnages à tête de citrouille, chats noirs, araignées avec leur toile, zombis, momies...

menu

menu

Guirlande

Citrouille avec ampoule

menu

menu

menu

menu

Masques de citrouilles

À l’origine, c’est une fête celtique qui dure trois jours et marque le changement d'année. Elle avait pour but d’éloigner les puissances maléfiques tout en fêtant la fin des récoltes et de la bonne saison. Les vivants pouvaient avoir accès au monde invisible.

Elle a perduré plus longtemps en Irlande et en Grande-Bretagne que sur le continent. Elle se retrouve en Amérique du Nord au XIXe siècle via les colons anglo-saxons, notamment les immigrants catholiques irlandais.

L’histoire dit que Jack fut chassé du paradis pour son avarice et condamné à errer sur terre avec une lanterne, figurée aujourd’hui par un péponide. Traditionnellement, on utilise la citrouille ‘Jack O’Lantern’ pour Halloween, qui peut atteindre 10 kg. Les potirons, navets, rutabagas, sont parfois utilisés.

On commence par couper le haut du fruit puis on le creuse et on fait yeux, bouche et nez. Enfin, on éclaire l’intérieur par une bougie.

On peut aussi utiliser une courge de plus petite taille : ‘Pomme d’or’, ‘Winter Luxury’, ‘Melonette'.

 

menu

menu

Cucurbita pepo L. 'Jack O' Lantern' cultivé au Jardin botanique de Talence

Citrouille 'Jack O' Lantern' évidée et sculptée

La citrouille 'Jack O'Lantern' n'est pas un excellent comestible et chez Cucurbita pepo L., les courges acorns sont bien meilleures !

D'un point de vue culinaire, on préférera les courges musquées, Cucurbita moschata Duch., comme le cultivar 'Muscade de Provence' habituellement utilisé dans les soupes du commerce sous le nom impropre de potiron.

Les véritables potirons, Cucurbita maxima Duch., sont les courges les meilleures du point de vue gustatif, tout particulièrement le potimarron ou ‘Potiron doux d’Hokkaïdo’, cultivar qui a l'avantage d'être facile à éplucher.

menu